L'histoire de beauty, l'aigle à tête blanche

La technologie d’impression 3D a permis d’améliorer le secteur de la médecine en permettant aux médecins de créer des prothèses personnalisées à ses patients, mais les humains ne sont pas les seuls bénéficiaires de cette technologie hors du commun. L’impression 3D a donner une seconde chance de vie à de nombreux animaux en leur concevant des prothèses extraordinaires.

Nous allons vous raconter l’histoire de Beauty.

Beauty est un aigle a tête blanche, une espèce d’Amérique du Nord très menacée. Parfois appelée à tort « Aigle royal », elle se nourrit essentiellement de poisson. C’est en 2005 qu’un braconnier tire une balle dans la tête de beauty. Cette balle perdue lui entraîne la cassure de son bec . La blessure est tres importante et l’organe touché encore plus ; sans bec, un oiseau ne peut se nourrir.
Des sauveteurs d’animaux retrouvent Beauty avant que l’oiseau ne meure de faim. Les bénévoles au sein du groupe à but non-lucratif Birds of Prey North West vont alors la soigner et l’alimenter à l’aide d’une sonde. La question de l’euthanasie est pensée.

Le bec de beauty n’allait jamais guérir, son os était trop endommagé. Ce rapace ne serait plus jamais autonome et ne pourrait plus être relâché dans la nature, car il risquerait de mourir de faim au bout de quelques jours.

C’est la spécialiste des rapaces, Jane Fink Cantwell, qui a refusé l’euthanasie de la bête.
Elle s’est associé à l’ingénieur Nate Calvin, puis d’autres scientifiques, ingénieurs, et même un dentiste, pour fabriquer un bec polymère de nylon qui remplace parfaitement le bec naturel de l’oiseau.

L’ingénieur décida alors de modéliser un bec en 3D à partir de mesures prises sur l’animal pour finalement l’imprimer en 3D. Une prothèse en nylon fixée sur Beauty grâce à une attache en titane réalisée par un dentiste.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *