Loading...

Filament BASF Ultrafuse 316L Metal 3kg Noir

387,00

*Prix HT

  • 1.75
  • 2.85
Voir mes demandes de devis

Filament BASF Ultrafuse 316L Metal 3kg Noir

387,00

*Prix HT

Loading...
  • 1.75
  • 2.85
Voir mes demandes de devis

Le filament Ultrafuse 316L de chez BASF est une véritable révolution pour l’impression 3D FFF.

Il s’agit d’un filament composé à 90% de poudre d’acier. Après déliantage et frittage, les pièces imprimées en 316L constitueront de véritables pièces en acier inoxydable, tant dans leur aspect visuel que leurs propriétés mécaniques.

Filament BASF Ultrafuse 316L Metal 3kg Noir

Conseils d’utilisation à lire absolument

Ce filament est réservé à un usage professionnel et industriel. Les échecs de déliantage et frittage font partie de la phase d’apprentissage de cette technologie.

Le filament BASF Ultrafuse 316L est un alliage acier déjà éprouvé et largement utilisé pour sa résistance à la corrosion, notamment dans le milieu marin. On le surnomme “l’inox “marin”.

Afin de rendre ce matériau compatible avec les technologies actuelles de l’impression 3D à dépôt de filament fondu, BASF a créé un filament combinant 90% de poudre d’acier 316L et 10% de polymère, le rendant ainsi imprimable sur la grande majorité des imprimantes 3D FFF de bureau. Le filament 316 L possède une certaine flexibilité. Pour autant, il pourra s’imprimer sur de nombreux systèmes d’entrainement de filament. Sa surface antidérapante le rend compatible avec l’extrusion directe ou bowden.

Le filament Ultrafuse 316L assure la production de pièces de qualité 316L. Pour cela un post-traitement est obligatoire, il s’agit d’un processus similaire au MiM : “Metal Injection Molding“. C’est un processus complexe nécessitant un équipement adapté (four de déliantage et frittage). Cette étape permet de supprimer totalement le plastique présent dans la pièce et de lier le métal restant afin d’offrir les mêmes propriétés d’une pièce injectée, 100% en métal. Le liant plastique présent à l’origine dans le filament n’a pour but que de rendre possible l’impression du filament Ultrafuse BASF 316L. Après post-traitement la pièce produite n’est faite que de métal.

Du fait de sa forte concentration en métal, ce filament est particulièrement dense. Cette bobine comporte 3kg de filament pour 250 mètres de filament.

Par ailleurs ce filament est abrasif, il vous faudra utiliser une buse en acier trempé.

Principales applications

Conçu pour une facilité de manipulation ultime sur les imprimantes 3D FFF conventionnelles. Ultrafuse 316L est un filament innovant pour la production de pièces en acier de qualité 316L.

Le filament BASF Ultrafuse 316L est une véritable révolution pour l’impression 3D FFF. Il s’agit d’un filament composé à 90% de poudre d’acier. Après déliantage et frittage, les pièces imprimées en 316L constitueront de véritables pièces en acier inoxydable, tant dans leur aspect visuel que leurs propriétés mécaniques.

Les points forts

Ultrafuse 316L combine une plus grande liberté de conception avec un faible coût total de possession. Les pièces imprimées en 3D acquièrent leurs propriétés finales, par exemple en termes de dureté et de résistance, grâce à un processus de déliantage et de frittage développé par BASF, qui est devenu la norme de l’industrie.

En tant que filament, Ultrafuse 316L est composé à 80% d’acier inoxydable et à 20% de polymère, ce qui permet une impression facile sur de nombreuses imprimantes de bureau FFF ouvertes.

Exemples d’applications utilisant Ultrafuse 316L :

– Outillage
– Gabarits et montages
– Production en série
– Pièces fonctionnelles et prototypes

BASF Ultrafuse 316L est rentable car :

– Notre filament fonctionne avec n’importe quelle imprimante FFF ouverte, ce qui signifie un faible coût d’investissement en matériel
– Nous utilisons une technologie de post-traitement hautement efficace et établie utilisée dans l’industrie du moulage par injection de métal (MIM)
– Comme il s’agit d’un filament, la manipulation des matériaux est beaucoup plus sûr et très facile. Cela permet un échange de matériaux facile par rapport à la manipulation avec des poudres métalliques fines

Avantages Ultrafuse 316L :

– Il est en général 1,4 à 2 fois moins cher que la plupart des poudres métalliques, avec moins d’investissement en matériel
– Il existe un avantage de coût important pour les composants de petite et moyenne taille
– Les coûts de fabrication globaux diminuent considérablement avec l’augmentation de la taille du lot
– Avec la fabrication additive, vous pouvez créer des pièces entièrement en acier inoxydable avec un haut degré de complexité

Loading...

Caractéristiques techniques

Marque 

: BASF Ultrafuse

Imprimantes 3D compatibles 

: Toutes imprimantes non propriétaire utilisant du 316L Metal

Matière 

: Filament Ultrafuse 316L Metal

Couleur du filament 

: Noir

Poids net de la bobine 

: 3kg

Température d’extrusion conseillée 

: 240°C

Température de plateau conseillée 

: 100°C

Poids 3.2 kg
Techno conso
    marque filament
      Taille
      • 1.75
      • 2.85

      Avis

      Il n’y a pas encore d’avis.

      Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

      Caractéristiques techniques

      Marque 

      : BASF Ultrafuse

      Imprimantes 3D compatibles 

      : Toutes imprimantes non propriétaire utilisant du 316L Metal

      Matière 

      : Filament Ultrafuse 316L Metal

      Couleur du filament 

      : Noir

      Poids net de la bobine 

      : 3kg

      Température d’extrusion conseillée 

      : 240°C

      Température de plateau conseillée 

      : 100°C

      Le filament Ultrafuse 316L de chez BASF est une véritable révolution pour l’impression 3D FFF.

      Il s’agit d’un filament composé à 90% de poudre d’acier. Après déliantage et frittage, les pièces imprimées en 316L constitueront de véritables pièces en acier inoxydable, tant dans leur aspect visuel que leurs propriétés mécaniques.

      Filament BASF Ultrafuse 316L Metal 3kg Noir

      Conseils d’utilisation à lire absolument

      Ce filament est réservé à un usage professionnel et industriel. Les échecs de déliantage et frittage font partie de la phase d’apprentissage de cette technologie.

      Le filament BASF Ultrafuse 316L est un alliage acier déjà éprouvé et largement utilisé pour sa résistance à la corrosion, notamment dans le milieu marin. On le surnomme “l’inox “marin”.

      Afin de rendre ce matériau compatible avec les technologies actuelles de l’impression 3D à dépôt de filament fondu, BASF a créé un filament combinant 90% de poudre d’acier 316L et 10% de polymère, le rendant ainsi imprimable sur la grande majorité des imprimantes 3D FFF de bureau. Le filament 316 L possède une certaine flexibilité. Pour autant, il pourra s’imprimer sur de nombreux systèmes d’entrainement de filament. Sa surface antidérapante le rend compatible avec l’extrusion directe ou bowden.

      Le filament Ultrafuse 316L assure la production de pièces de qualité 316L. Pour cela un post-traitement est obligatoire, il s’agit d’un processus similaire au MiM : “Metal Injection Molding“. C’est un processus complexe nécessitant un équipement adapté (four de déliantage et frittage). Cette étape permet de supprimer totalement le plastique présent dans la pièce et de lier le métal restant afin d’offrir les mêmes propriétés d’une pièce injectée, 100% en métal. Le liant plastique présent à l’origine dans le filament n’a pour but que de rendre possible l’impression du filament Ultrafuse BASF 316L. Après post-traitement la pièce produite n’est faite que de métal.

      Du fait de sa forte concentration en métal, ce filament est particulièrement dense. Cette bobine comporte 3kg de filament pour 250 mètres de filament.

      Par ailleurs ce filament est abrasif, il vous faudra utiliser une buse en acier trempé.

      Principales applications

      Conçu pour une facilité de manipulation ultime sur les imprimantes 3D FFF conventionnelles. Ultrafuse 316L est un filament innovant pour la production de pièces en acier de qualité 316L.

      Le filament BASF Ultrafuse 316L est une véritable révolution pour l’impression 3D FFF. Il s’agit d’un filament composé à 90% de poudre d’acier. Après déliantage et frittage, les pièces imprimées en 316L constitueront de véritables pièces en acier inoxydable, tant dans leur aspect visuel que leurs propriétés mécaniques.

      Les points forts

      Ultrafuse 316L combine une plus grande liberté de conception avec un faible coût total de possession. Les pièces imprimées en 3D acquièrent leurs propriétés finales, par exemple en termes de dureté et de résistance, grâce à un processus de déliantage et de frittage développé par BASF, qui est devenu la norme de l’industrie.

      En tant que filament, Ultrafuse 316L est composé à 80% d’acier inoxydable et à 20% de polymère, ce qui permet une impression facile sur de nombreuses imprimantes de bureau FFF ouvertes.

      Exemples d’applications utilisant Ultrafuse 316L :

      – Outillage
      – Gabarits et montages
      – Production en série
      – Pièces fonctionnelles et prototypes

      BASF Ultrafuse 316L est rentable car :

      – Notre filament fonctionne avec n’importe quelle imprimante FFF ouverte, ce qui signifie un faible coût d’investissement en matériel
      – Nous utilisons une technologie de post-traitement hautement efficace et établie utilisée dans l’industrie du moulage par injection de métal (MIM)
      – Comme il s’agit d’un filament, la manipulation des matériaux est beaucoup plus sûr et très facile. Cela permet un échange de matériaux facile par rapport à la manipulation avec des poudres métalliques fines

      Avantages Ultrafuse 316L :

      – Il est en général 1,4 à 2 fois moins cher que la plupart des poudres métalliques, avec moins d’investissement en matériel
      – Il existe un avantage de coût important pour les composants de petite et moyenne taille
      – Les coûts de fabrication globaux diminuent considérablement avec l’augmentation de la taille du lot
      – Avec la fabrication additive, vous pouvez créer des pièces entièrement en acier inoxydable avec un haut degré de complexité